Christine Lagarde ajoute deux nouvelles mesures au texte sur le crédit à la consommation

Christine Lagarde ajoute deux nouvelles mesures au texte sur le crédit à la consommation
Notez cet article

Christine Lagarde ajoute deux nouvelles mesures au texte sur le crédit à la consommation concernant le surendettement, présentées hier soir à l’Assemblée Nationale. »Nous voulons encourager le crédit qui a permis de soutenir la consommation. Pour autant, nous souhaitons protéger nos concitoyens contre un certain nombre de points noirs », a déclaré la ministre de l’Economie en citant « la publicité tapageuse, les cartes fidélité qui vous entraînent dans du crédit consommation, le crédit sans garde-fou, sans vérification. J’ai souhaité aller plus loin, les banques et les établissements financiers doivent aussi jouer un rôle ».

Le crédit conso et le microcrédit présentés aux députés dans la matinée, Christine Lagarde en a profité pour ajouter deux amendements de dernière minute. La première mesure vise à ce que les banques ne ferment pas les comptes de leurs clients, une fois informées du dépôt d’un dossier de surendettement. La deuxième mesure concerne le plan de remboursement établi par la commission de surendettement. Il devra s’appliquer « à toutes les créances », afin d’éviter que la banque détentrice du compte ne débite en priorité les sommes que son client lui doit. De plus, les plans de remboursement ne seront plus validés par un jugement mais par une homologation du juge, ce qui devrait raccourcir les délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *